agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

D’un orgue à l’autre

Dans les petites églises ou grandes cathédrales, les orgues de l’Aisne sont à voir et à entendre !

Laon a vu naître à la fin du XVIe siècle le prestigieux facteur d’orgue Crespin Carlier puis, en 1630, Nicolas Lebègue, futur organiste de la Chapelle royale de Versailles. Cela explique en partie la place particulière que tient l’Aisne dans l’histoire de l’orgue français comme le soulignait le spécialiste Marcel Degrutère, auteur du recensement de plus de 70 instruments sur le territoire, des plus petites églises aux plus grandes cathédrales.
La fédération « les orgues de l’Aisne » s’est constituée pour valoriser ce patrimoine en partenariat avec l’ADAMA* qui propose chaque année une riche programmation avec « Les orgues de l’Aisne en concert ». La route des orgues vous fera sillonner le département en long et en large si vous tenez à les voir tous mais arrêtons-nous sur un incontournable : à Saint-Michel en Thiérache, l’orgue Jean Boizard de 1714 est le plus ancien et la pièce maîtresse à voir absolument. Plus récent celui de la cathédrale de Laon fut réalisé en 1899 par le facteur vosgien Henri Didier. De Saint-Quentin à Charly-sur-Marne en passant par Guise, Chauny, Soissons, Fère-en-Tardenois, Vervins ou Hirson, aller à la rencontre des orgues de l’Aisne vous fera découvrir le territoire sous un angle à la fois artistique et historique.

Orgues de l’Aisne

Orgue de l'abbaye de Saint Michel Orgue de la cathédrale de Laon Orgue de la cathédrale de Soissons 31 Orgue de la basilique de Saint-Quentin