agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Départements : STOP au désengagement de l'État

Dernières actualités

Départements : STOP au désengagement de l’État

Publié le 14 septembre 2016

STOP à la disparition des moyens d’action des Départements
STOP au désengagement de l’État

Du 19 au 24 septembre prochains, les Conseils départementaux se mobilisent pour pouvoir continuer à agir au quotidien. En effet, depuis plusieurs années et dans le cadre de la réduction du déficit public, l’État ponctionne les moyens d’action des Départements qui doivent réduire leurs interventions.
Si toutes les administrations et collectivités doivent faire des efforts, se réformer et dégager des économies, les Départements ne peuvent accepter que l’État leur retire les moyens pourtant indispensables au financement des aides aux familles, au maintien de la solidarité, à l’accompagnement du handicap…
Pour que chacun comprenne, quand le Département doit apporter une aide de 100 € au titre du RSA par exemple, l’État ne lui verse que 60 € de dotation. Les 40 € supplémentaires, appelés « reste à charge », doivent être trouvés dans les moyens propres du Conseil départemental. En 4 ans, les dotations versées par l’État aux Départements de France ont baissé de 32%.
Petit à petit, même en ayant la meilleure volonté de se réformer, d’améliorer leur organisation et de dégager des économies, les Départements étouffent.
Les conséquences directes de cette asphyxie sont : le report des investissements avec un impact sensible sur l’emploi local et sur la qualité de l’entretien du patrimoine départemental (collège, routes) et la baisse du soutien apporté au monde associatif, qu’il soit sportif ou culturel.

Si rien ne change, et alors que les hausses d’impôts sont totalement exclues, seuls l’arrêt de certains services facultatifs au public et le ralentissement extrême des investissements permettront de faire face à la cure d’austérité imposée par l’État.
Le Département est le principal acteur faisant vivre la solidarité des territoires. Sans le département, demain, il ne sera plus possible d’assurer l’aide à domicile pour les aînés, d’entretenir le réseau routier près de chez vous, d’assurer aux familles la présence d’une assistante maternelle ou encore de construire les réseaux délivrant le très haut débit aux foyers.

Du 19 au 24 septembre, les Départements disent STOP à la disparition de leurs http://aisne.com/ecrire/?exec=article_edit&id_article=2214moyens d’action.

JPEG - 745.9 ko
JPEG - 838.6 ko
JPEG - 669 ko
JPEG - 1 Mo
JPEG - 947.4 ko
JPEG - 2.7 Mo




l'Aisne sur le net