agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

2014

Documentaire « Fugitif pour l’exemple » : avant-première

Publié le 10 décembre 2014

Le Département a produit le documentaire Fugitif pour l’exemple, réalisé par Chantal Quaglio et Patrick Colin. Il met en avant le destin peu commun de Vincent Moulia, seul et unique condamné à mort pour mutinerie qui a échappé au peloton d’exécution.

Jeudi 18 décembre les Axonais pourront découvrir en avant-première un documentaire intitulé Fugitif pour l’exemple, à 20h à l’auditorium du Mail de Soissons. Le film, d’une durée de 55 minutes, sera suivi d’un échange avec les réalisateurs et des historiens.
L’entrée est gratuite dans la limite des places disponibles.

Le Conseil général de l’Aisne a produit en 2014 un documentaire réalisé par Chantal Quaglio et Patrick Colin, avec le concours d’historiens, consacré au destin de Vincent Moulia (1888-1984), soldat au 18e RI, originaire des Landes, qui fut condamné à mort en juin 1917 comme mutin et parvint in extremis à échapper au peloton d’exécution en s’évadant.

Par la voix d’Alain Decaux en 1979, la France entière a eu connaissance de l’histoire singulière de cet homme qui, après des années d’exil en Espagne, est revenu s’installer dans son village natal de Nassiet en 1936. L’historien avait rapporté dans son émission Alain Decaux raconte l’histoire de ce poilu condamné « pour l’exemple » évadé, et plaidé pour que lui soit restituée sa Croix de guerre.

L’intérêt principal du film produit par le Département de l’Aisne, et ce qui a motivé son engagement dans le financement de ce projet, est l’existence d’une archive filmée inédite datant de 1970. Quatre jeunes gens, dont l’un travaillait à l’ORTF étaient alors venus interviewer et filmer Moulia chez lui à Nassiet. Ils avaient recueilli le témoignage de ce vieil homme déroulant sa guerre, le procès, l’évasion, la fuite, l’exil en Espagne, le retour en France. De cet enregistrement, dans le contexte politique de la fin des années 1960, marqué notamment par un retour du pacifisme sur le devant de la scène à travers la contestation de la guerre du Vietnam, ils avaient tiré un film qui ne fut jamais diffusé. Cette archive constitue le matériau principal du film de Chantal Quaglio et Patrick Colin.
Dans Fugitif pour l’exemple, grâce au concours de Guy Marival et Denis Rolland, le récit de Moulia est complété et contextualisé en voix off.

Le témoignage ainsi mis en perspective donne à réfléchir sur les logiques propres à l’écriture de l’histoire et à la construction de la mémoire. Il met en scène le dialogue entre ces deux approches du passé et leur confrontation au temps présent. Le documentaire a d’ailleurs était sélectionné au 25e festival international du film d’Histoire à Pessac (17-24 nov. 2014) et projeté aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois.