agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Henri Matisse

Henri Matisse

Graine de génie

Né au Cateau-Cambrésis en 1869, Henri Matisse est arrivé très jeune à Bohain-en-Vermandois où ses parents tenaient une graineterie. C’est dans cette maison, à l’angle de la rue Peu d’Aise et de la rue du Château qui servait à la fois d’habitation et de commerce, qu’un musée s’est ouvert en 2008 après son rachat par le Département. La maison a retrouvé sa devanture d’origine, portant fièrement sur son fronton l’inscription « Aux graines d’élite », les espaces intérieurs ont été en partie réaménagés pour créer une scénographie ludique et accueillir des expositions. Longtemps cette maison est restée une graineterie et elle a de ce fait conservé son outillage d’origine tel qu’on peut le voir dans la salle des machines. La visite de la Maison familiale d’Henri Matisse se vit donc autant comme un voyage dans le temps que comme un voyage dans l’imaginaire de l’artiste.
C’est dans cette boutique que la mère du jeune Matisse vendait les graines au détail mais aussi des couleurs et ses propres créations car elle était férue de décoration et peignait des porcelaines. C’est elle qui offrit à Henri sa première boîte de couleurs alors que son fils souffrant devait garder le lit. Loin de se douter que ce simple geste allait engendrer une passion dévorante et faire plus tard de son fils une des figures majeures de la peinture du XXe siècle. Évoquant un jour cette force irrésistible qui s’était emparée de lui quand il se mit à peindre, Matisse pensa au métier de ses parents : « C’est la graine, il fallait que ça pousse, que le bourgeon éclate. Avant, rien ne m’intéressait. Depuis lors, je n’ai eu que la peinture en tête.  »

Diaporama


l'Aisne sur le net