agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Il était un donjon

Elégant et élancé, le donjon de Septmonts a les allures d’un château de conte de fées.

Septmonts, charmant village aux rues fleuries encadrées de murs blancs et aux pignons de maison à pas de moineaux, est aussi un royaume enchanté… Car en son cœur se trouvent les vestiges d’un château que Victor Hugo décrivit en ces mots : « À deux lieux de Soissons... dans une charmante vallée... il y a un admirable châtelet du XIVe siècle... ancienne demeure des évêques de Soissons.  »
De ce château, il reste surtout le donjon, complexe et élégant, s’élevant à 47 mètres. Pour Madeleine Damas, présidente de l’association des Amis de Septmonts, il faut venir le voir « parce qu’il est unique et considéré comme l’un des 150 plus beaux de France. Il a miraculeusement échappé aux bombardements lors de la Deuxième Guerre mondiale. » L’association veille à son entretien et à sa restauration, ce qui permet de l’explorer jusqu’à la terrasse au cours d’une visite guidée par l’un des bénévoles, ou en toute liberté avec les enfants qui s’y raconteront mille histoires ! D’ailleurs, on leur lance un petit défi : sauront-ils y trouver la chauve-souris et la chouette sculptées ? Cette visite hors du temps peut se prolonger en parcourant le reste des ruines et le parc de 4,5 hectares avec son arboretum de plus de 150 essences végétales, toujours en évolution : chaque enfant du village, pours ses sept ans, y plante un nouvel arbre.

Le donjon de Septmonts