agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
L'Abbaye de Longpont

L’Abbaye de Longpont

Longpont la cistercienne

Fille de Clairvaux, l’abbaye de Longpont fut fondée en 1131 par Bernard de Clairvaux à la demande de l’évêque de Soissons. Son église abbatiale fut sacrée en 1227, en présence de Saint Louis, de retour de son sacre à Reims. Plusieurs fois assaillie lors des conflits du XVe et XVIe siècles, elle entame une période faste à partir du règne de François 1er sous le régime de la commende. Dégagés de la vie monacale, les abbés commendataires percevaient directement
les bénéfices de l’Abbaye et, dès cette période, une partie des bâtiments fut transformée en un somptueux Palais Abbatial. Cette partie est sans doute la mieux conservée du site, présentant un élégant vestibule, l’ancien cellier des moines et ses remarquables arcades ainsi que le « chauffoir » doté d’une imposante cheminée centrale unique en son genre. De l’église abbatiale Notre-Dame de Longpont, il ne reste malheureusement plus que l’enveloppe : le fronton percé d’une rosace complètement évidée et les murs extérieurs sur lesquels s’appuient les contreforts.

Du temps de sa splendeur, cet édifice gothique rivalisait avec la cathédrale de Soissons, mais, comme de nombreux édifices religieux, il fut vidé de ses occupants en 1793 et voué à une lente démolition, exploité comme carrière de pierre. L’ensemble sera finalement racheté peu après le Concordat en 1804 par le Comte Henri de Montesquiou qui fait dès lors du palais abbatial son château. Originaire de Gascogne, la famille de Montesquiou-Fezensac portait le nom de Montesquiou d’Artagnan jusqu’au XVIIIe siècle. Ainsi, on trouve dans ses rangs le grand-père maternel du fameux héros de Dumas qui fut bel et bien mousquetaire au service de Louis XIV.

Voir en ligne : www.abbayedelongpont.fr

Diaporama


l'Aisne sur le net