agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
L'Aisne, le magazine de mars-avril

2014

L’Aisne, le magazine de mars-avril

Publié le 3 mars 2014

Le n° 201 du magazine L’Aisne est distribué dans les foyers début mars.

Au sommaire, un grand dossier sur la randonnée, véritable atout du département qui compte 270 circuits balisés et des guides en téléchargement gratuit. Vous retrouverez également le budget du Département et aussi une interview de Kit Armstrong.
En complément de la lecture de L’Aisne au format magazine à consulter ici, la rédaction a réservé aux internautes des informations supplémentaires.

En supplément à l’article Reconstruction totale de la rubrique « Reportages »(page 9)

Sissonne : un futur collège vert

Salle restauration {JPEG}Un nouveau collège sera construit à Sissonne, face à l’actuel établissement. Les travaux, d’un montant total de 14,5 M€ s’étaleront sur 18 mois. Les plans du futur établissement démontrent clairement que l’écologie sera au cœur du projet imaginé par la société d’architecture Daudre-Vignier par son respect de l’environnement, son faible impact sur les paysages environnants et l’utilisation de ressources naturelles.
Le projet, par sa réalisation en limite de Sissonne et la définition de son architecture, renforce le rôle et l’image d’équipement public durable au sein de la commune. Il propose à ses usagers de bénéficier d’un cadre de vie aéré et serein propice à l’étude et à la vie scolaire dans un contexte verdoyant.

Vue perspective dessus {JPEG}L’établissement sera doté d’une toiture entièrement végétalisée, ondulée du fait d’un volume variable. Les espaces extérieurs ont fait l’objet d’une attention particulière tant sur la répartition des espaces fermés qu’au niveau du traitement paysager du site. La cour de récréation est l’espace central de l’établissement : largement éclairée et plantée, elle met en relation les différentes fonctions du collège. Un espace vert bordé d’un muret formant un long banc pour les élèves agrémente la cour et la vue depuis la salle de restauration.

Entrée collège {JPEG}Les aménagements paysagers accompagnant le collège permettront de l’intégrer dans son environnement tout en limitant les temps d’entretien futurs. Des essences locales seront privilégiées pour les arbres, arbustes, haies et prairies fleuries. Les espaces verts accessibles aux élèves seront tondus régulièrement, les autres seront traités en prairie fleurie. Ils ne nécessiteront qu’un à deux fauchage l’an. Pour limiter les travaux de désherbage, les plantations seront paillées avec du mulch (broyat des tailles de végétaux).

Retrouvez dans le diaporama en bas de page le schéma environnemental du futur collège présentant la manière dont le futur établissement a été pensé au regard de son implantation : ensoleillement, aménagements paysagers, orientation des bâtiments, …
© Cabinet d’architecture Daudre-Vignier

En supplément à l’article Sur les pas de Camille Claudel de la rubrique « Histoire »(pages 30-31)

1914-1918 La Voix des Ecrivains et des Artistes

L’Association Camille et Paul Claudel en Tardenois organise une exposition labellisée dans le cadre des commémorations du Centenaire de la Grande Guerre.

Ils s’agit de proposer au public de découvrir ou de redécouvrir les productions de trois artistes de la région qui contribuent au devoir de mémoire : Paul Claudel, Paul Landowski et Charles Lhermitte.
Ainsi l’exposition réunit la photographie, la sculpture, le dessin et l’écriture autour de trois lieux et trois artistes : Paul Claudel écrivain diplomate, né à Villeneuvesur- Fère, Charles Lhermitte, photographe, fils du célèbre peintre Léon Lhermitte originaire de Mont-Saint-Père, et Paul Landowski, le sculpteur dont on peut admirer le groupe célèbre des Fantômes à la Butte Chalmont (Oulchy-le-Château).

Devant ces trois villages du sud de l’Aisne qui ont particulièrement souffert durant la guerre de 14-18 les trois artistes éminents expriment leur horreur par des moyens artistiques différents. Leur point de vue est essentiel pour la compréhension des événements. A travers leur témoignage artistique, sont exprimés la souffrance causée par la guerre mais également le besoin d’espoir et d’avenir.

Une exposition riche et foisonnante

Des prêts du Musée d’Orsay et du Musée des Années 30/Paul Landowski ainsi que de particuliers, textes, documents et dessins originaux, seront proposés au public. Des animations, visites guidées, projections et conférences seront également mises en place pour enrichir l’exposition et apporter une véritable médiation artistique et historique.
Un catalogue de l’exposition avec les points de vue de spécialistes sera mis à la disposition du public.
Une installation portant sur la vie du village pendant la guerre sera proposée dans le jardin de la maison natale de Paul Claudel à Villeneuve en écho à l’exposition de Château-Thierry.

PNGPaul Claudel, consul à Hambourg en 1914, doit fuir l’Allemagne à la déclaration de la guerre ; il revient en France, fait partir sa mère et sa soeur Louise de Villeneuve, puis suivra le gouvernement à Bordeaux, avec de fréquents retours à Villeneuve où sa famille est revenue. Au quotidien Paul Claudel note les événements qui touchent son village natal dans son Journal, et commence un cycle de poèmes sur la guerre et même une courte pièce de théâtre La Nuit de Noël 1914.

PNGCharles Lhermitte est le fils du peintre Léon Lhermitte né et enterré à Mont Saint- Père, et ami de Camille Claudel qui a réalisé le buste du peintre et celui de Charles enfant. Ingénieur chimiste, Charles Lhermitte passionné par la photographie a pris des centaines de clichés sur les destructions dues à la guerre dans le sud de l’Aisne. Les plaques photographiques sont déposées au musée d’Orsay.

PNGPaul Landowski, membre de la section de camouflage dans la région de Noyon pendant la guerre de 14-18 a parcouru la Picardie. Ses carnets de dessins sont remplis de notes, de croquis, de portraits sur la vie des champs de bataille qu’il parcourt. Dès la fin de la guerre il imagine ce que pourrait être un monument dédié aux « pauvres poilus ». C’est en 1926 que l’Etat décide d’élever un monument aux morts de la guerre et à la paix. Le lieu retenu sera la Butte Chalmont sur la commune d’Oulchy le Château, lieu de la 2ème bataille de la Marne.

Diaporama

Coupe profil bâtiment Croquis environnement Entrée collège Salle restauration Vue perspective dessus

l'Aisne sur le net