agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Dernières actualités

L’Aisne s’engage pour prévenir la perte d’autonomie des seniors

Publié le 27 janvier 2017

Sous la présidence de Nicolas Fricoteaux, la Conférence des financeurs a défini un programme coordonné de nouvelles actions en direction des seniors, en fédérant les acteurs du secteur dans une stratégie commune de prévention de la perte d’autonomie. De nombreuses associations, structures publiques, entreprises, vont proposer, partout sur le territoire, de nouvelles actions, avec un soutien de près de 850 000 €.

Qu’est-ce que la Conférence des financeurs ?
La loi relative à l’Adaptation de la Société au Vieillissement (ASV) prévoit la mise en place dans chaque département d’une Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées de 60 ans et plus. Cette Conférence rassemble les acteurs locaux de la prévention de la perte d’autonomie, sous la présidence du Président du Conseil départemental.

Qui compose cette Conférence ?
La Conférence des financeurs fédère les acteurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées. Elle réunit :
- le Président du Conseil départemental de l’Aisne, Nicolas Fricoteaux (président)
- le Directeur général de l’ARS Agence Régionale de Santé (vice-président)
- un représentant du Département désigné par le Président du Conseil départemental (Madame Isabelle LETRILLART 3ème Vice-président chargée de l’action sociale, de la solidarité, de l’autonomie et de l’insertion)
- le délégué de l’agence nationale de l’habitat dans le département ou son représentant (ANAH)
- un représentant de la caisse d’assurance retraite et de la santé au travail (CARSAT)
- un représentant de la mutualité sociale agricole (MSA)
- un représentant de la caisse de base du régime social des indépendants (RSI)
- un représentant de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM)
- un représentant des institutions de retraite complémentaire (AGIRC ARRCO)
- un représentant désigné par la Fédération nationale de la mutualité française (MGEN).

Quelles sont ses missions ?
La Conférence départementale des financeurs fédère les acteurs de la prévention de la perte d’autonomie. Elle a pour mission de mettre sur pied une stratégie commune : un programme coordonné de financement des actions de prévention. La Conférence des financeurs dispose d’un concours financier spécifique de la CNSA (Caisse nationale de Solidarité pour l’Autonomie) de 845 812 €, destiné à la mise en oeuvre des actions de prévention retenues.

Où en est-on début 2017 ?
La Conférence a établi un diagnostic des besoins des personnes âgées résidant dans l’Aisne et a recensé les initiatives locales, afin de définir les axes et thématiques propres à la prévention de la perte d’autonomie, dans le département de l’Aisne. Quatre axes stratégiques ont été retenus pour constituer la structure du Programme coordonné de prévention de la perte d’autonomie.

Quels sont les grands axes d’actions ?
• Axe 1 : Développer la prévention en direction des « jeunes seniors » et sécuriser le passage à la retraite
Thématique 1 : promouvoir l’information et la sensibilisation aux droits des jeunes seniors (favoriser l’accès aux droits, accompagner les personnes dans le passage à la retraite…)
Thématique 2 : renforcer la place des seniors dans la cité (favoriser la mobilité des seniors, prévenir les risques d’isolement, maintenir le lien social, développer l’offre de loisirs en direction des seniors…)

• Axe 2 : Garantir le capital autonomie et développer la prévention santé
Thématique 1 : développer les actions de prévention santé (développer la pratique d’activités physiques, promouvoir une alimentation favorable pour la santé, lutter contre les phénomènes de polymédication…)
Thématique 2 : développer des actions pour favoriser la santé morale (lutte contre l’isolement des seniors, promouvoir l’estime de soi, développer les actions et les dispositifs de cohabitation intergénérationnels…)

• Axe 3 : Structurer la « Silver Economie » et l’accès aux aides techniques pour éviter le basculement dans la grande dépendance
Thématique 1 : promouvoir l’accès aux aides techniques individuelles (améliorer et coordonner les pratiques, développer les réponses innovantes en matière d’habitat, améliorer la lisibilité des aides…)
Thématique 2 : accompagner le développement de l’offre de services liés à la « Silver Economie » (développement des technologies vouées à une prise en charge coordonnée des personnes âgées, promotion des technologies visant à favoriser le maintien à domicile…)

• Axe 4 : Renforcer l’offre de soutien et d’accompagnement des aidants
Les actions réalisées au titre de l’axe 4 ne sont pas éligibles au concours financier de la Conférence des financeurs. Parmi les thématiques retenues : partager l’information à destination des aidants, améliorer le repérage des situations à risque, optimisation des dispositifs d’accueil de jour, renforcer l’offre existante à destination des aidants, développement de solutions innovantes (répit à domicile,
garde de nuit, plateforme de mise en relation des aidants…)

Quelles actions sont retenues ?
Un appel à projets a été lancé le 14 octobre 2016. Au total, 27 candidatures ont été réceptionnées pour quarante projets qui seront financés. Ces projets portés par une grande variété d’acteurs et de structures très différentes (associations, collectivités, CLIC, Centres Hospitaliers, entreprises, services à domicile…) , sont tous engagés dans une démarche partenariale et coordonnée. Ces actions sont réparties sur l’ensemble du territoire départemental et touchent l’ensemble des thématiques évoquées.

Quelles actions dans les Résidences autonomie ?
Des actions de prévention seront également financées dans les résidences autonomie (les anciens logementsfoyers), dans le cadre de la loi relative à l’Adaptation de la Société au Vieillissement.
Ces établissements, qui constituent une solution intermédiaire entre le maintien à domicile et l’EHPAD pour les personnes âgées autonomes, doivent proposer un socle de prestations minimales individuelles et collectives, notamment en matière de prévention de la perte d’autonomie.
Conformément à la loi, ces actions sont financées par un forfait autonomie. Ce dernier est versé par le Département - avec le concours de la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) - dans le cadre de la Conférence des financeurs.
Au titre de 2016, 86 804 € sont alloués aux actions mises en oeuvre par les 8 résidences autonomie du département lors du 1er semestre 2017.

- Résidence CASTEL REPOS à CHATEAU-THIERRY (Association Accueil et Promotion)
- Résidence BEAUVAL à GUISE (Association Accueil et Promotion)
- Résidence CLAIR LOGIS à SIINCENY (Association Accueil et Promotion)
- Résidence de l’AMITIE à SOISSONS (Association Médico-Sociale Anne Morgan)
- Résidence LES ACANTHES à SOISSONS (Association Médico-Sociale Anne Morgan)
- Résidence LA BOISSELLE à SAINT-QUENTIN (CCAS DE SAINT-QUENTIN)
- Résidence LA FLEURANDE à SAINT-QUENTIN (CCAS DE SAINT-QUENTIN)
- Résidence AMBROISE CROIZAT à TERGNIER (CCAS DE TERGNIER)