agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
L'abbaye de Prémontré

L’abbaye de Prémontré

Ordre séculier

L’ordre des chanoines réguliers de Prémontré fut l’un des ordres religieux parmi les plus puissants en Europe pendant sept siècles et compta jusqu’à 614 monastères. Il est né au coeur de la forêt de Saint-Gobain en 1120 lorsque Barthélémy de Joux, évêque de Laon, offrit à Norbert de Xanten des terrains au lieu-dit de Prémontré pour y fonder sa communauté. Les Prémontrés, également connus sous le nom de Norbertins, sont à la fois missionnaires, chanoines et pasteurs. Les bâtiments actuels ont été reconstruits au début du XVIIIe siècle, c’est durant ces travaux que fut édifié le monumental escalier suspendu du palais abbatial daté de 1846. La Révolution mettra un terme aux différents projets d’extension qui prévoyaient notamment la construction d’une nouvelle église. En 1793, les bâtiments sont revendus à la verrerie de Folembray. En 1835, 550 ouvriers verriers y travaillaient avant que le site ne soit racheté en 1843 par la Manufacture des Glaces de Saint-Gobain qui préféra y stopper la production, voyant d’un mauvais oeil cette concurrence à ses propres produits. De 1855 à 1860, le site devient un orphelinat pour les enfants pauvres du nord de la France sous l’égide de Monseigneur de Garsignies, évêque de Soissons. Deux ans plus tard, il est acquis par le Département qui le reconvertit en « asile d’aliénés » selon la terminologie de l’époque. C’est aujourd’hui un « Établissement public de santé mentale » (EPSMD de l’Aisne) qui peut accueillir jusqu’à 862 patients. Les jardins, la chapelle et l’escalier monumental, témoins de la splendeur passée de ce site séculaire, restent accessibles aux visiteurs.

Diaporama


l'Aisne sur le net