agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

L’aménagement du temps de travail

Pour un aidant ayant une activité professionnelle, l’une des premières difficultés est la gestion du temps.

L’objectif de l’aménagement du temps de travail est de faciliter l’aidant familial à l’accompagnement de la personne aidée, qu’elle soit handicapée ou personne âgée dépendante.

Le Code du Travail prévoit par la loi du 11 février 2005 « pour l’égalité des droits et chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » prévoit la possibilité pour les salariés d’aménager leur temps de travail pour s’occuper d’un conjoint, d’un parent ou grand-parent handicapé ou âgé et en perte d’autonomie.

L’aidant familial peut alors :
- demander à réduire son temps de travail,
- solliciter des horaires adaptés aux besoins de la personne aidée.

Des solutions peuvent être trouvées avec l’entreprise pour que l’aidant puisse faire face à son activité d’aidant. Du côté de l’entreprise, la prise en compte de cette situation permet de diminuer l’absentéisme et d’éviter que leur situation ait un impact négatif sur leur implication. Parmi ces solutions, on peut citer : des horaires individualisés, une gestion du temps de travail en crédit-temps et crédit d’heures annuelles, le télétravail, une charte temps portant sur la conciliation vie personnelle-vie professionnelle...


Qui peut bénéficier de ces aménagements de temps de travail ?

- son conjoint, son concubin ou la personne avec laquelle elle a conclu un Pacte Civil de Solidarité (PACS),
- un parent, grands-parents,…


Voir aussi
Être rémunéré pour l’aide apportée à son proche sur www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr

Voir en ligne : Portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches - travailler-et-aider-un-proche


l'Aisne sur le net