agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
La Chapelle des dormants

La Chapelle des dormants

Dormez braves gens !

On l’appelle indifféremment « Chapelle des dormants » ou « Chapelle des endormis », c’est un édifice du XVIe siècle à la sortie nord de Sissy, laissé en ruine après les dommages infligés par les Allemands en 14-18. Ce nom est dû à la majestueuse sculpture représentant une « mise au tombeau » qu’elle abritait avant le grand conflit et qui est aujourd’hui installée dans la nouvelle église au centre du village.
Au pied du tombeau du Christ, on trouve trois légionnaires romains visiblement assoupis, volontairement de taille réduite par rapport aux autres protagonistes de la scène. Il faut y voir un code de représentation hérité du Moyen Âge qui assignait aux « méchants » des proportions plus réduites que les autres personnages. Cette œuvre attribuée à un atelier de sculpteurs lorrains est la seule « mise au tombeau » de cette époque qui reste dans l’Aisne, celle d’Essômes-sur-Marne a disparu et les trois autres connues à Saint-Quentin furent détruites à la Révolution. La chapelle fut quant à elle construite suite à un vœu : passant près de la fontaine de Sissy le chevalier Gaspard Alyez eut une apparition de la Vierge. Peu de temps après, une bande de voleurs sans scrupules lui tomba dessus, déterminée à l’occire sans même lui laisser le choix entre la bourse ou la vie. Implorant la Vierge de lui venir en aide, notre preux chevalier vit alors les marauds tourner leurs armes les uns contre les autres et s’entretuer. C’est par reconnaissance envers sa libératrice que le gentilhomme fit édifier la chapelle Notre-Dame de Sissy.

Diaporama


l'Aisne sur le net