agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
La vallée de l'Ardon

La vallée de l’Ardon

Fiche sitologique : La dépression de la vallée de l’Ardon

A l’amont de sa confluence avec la vallée de l’Ailette, la dépression de l’Ardon présente un paysage diversifié. Le fond de la dépression se compose de landes humides, de vasques tourbeuses, de prairies humides et de boisements très hétérogènes. Les versants plus secs et légèrement pentus sont occupés par des landes sèches, des forêts de chênes et de résineux, ainsi que des landes à genévriers.

Ces dernières, entretenues autrefois par le pastoralisme, forment un paysage remarquable. L’originalité écologique du marais d’Ardon est liée à sa nature géologique et géomorphologique.

L’Ardon a creusé une cuvette où s’est accumulée une épaisseur de tourbes. Au niveau des versants, affleurent les sables Thanétiens de Bracheux, reposant sur de l’argile de Vaux-sur-Laon.

L’ensemble est une des illustrations des plus singulières des dépressions tourbeuses des collines du Laonnois abritant le plus bel ensemble de vasques tourbeuses acides.

PDF - 4.1 Mo
Fiche 6 : la vallée de l’Ardon
juin 2005



l'Aisne sur le net