agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Laon, cité médiévale

« Tout est beau à Laon, les églises, les maisons, les environs, tout… »

Ces quelques mots pourraient avoir été écrits par un enthousiaste promoteur de l’office du tourisme ou un Laonnois chauvin louant avec emphase les charmes de sa ville bien-aimée, mais non, ils sont signés Victor Hugo, dans une lettre adressée à son épouse Adèle le 1er août 1835. L’illustre écrivain aura sans doute été séduit par les ruelles étroites de la cité médiévale, sa cathédrale gothique et ses bœufs légendaires, ses nombreux monuments vestiges d’un riche passé…
La « Montagne couronnée », protégée par une imposante ceinture de remparts, compte plus de 80 monuments historiques classés : palais épiscopal, hôtels particuliers, édifices médiévaux, chapelles, églises, maisons, abbayes… Se promener dans les rues pavées de Laon et ses venelles discrètes, au cœur du plus vaste secteur sauvegardé de France, c’est un peu visiter un musée à ciel ouvert.
Avec ses grimpettes, petites sentes aux noms évocateurs comme les Froids-culs, la ruelle des Morts ou la ruelle aux Loups, qui relient ville haute et ville basse, Laon offre de nombreuses balades champêtres et bucoliques. La prestigieuse cité médiévale est une des villes de France qui compte le plus d’espaces verts sur son territoire urbain.
Séjourner à Laon, c’est voyager dans le temps, traverser plusieurs siècles d’histoire et d’histoires en plein air…

Laon, cité médiévale

Laon, cité médiévale