agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Le Château de Quierzy

Le Château de Quierzy

Palais Civil

Située entre Chauny et Noyon, Quierzy est aujourd’hui une petite bourgade paisible mais son nom reste associé aux pages les plus anciennes de l’Histoire de France. Le château de Quierzy au pied duquel coule l’Oise aurait vu naître Charlemagne en personne. « C’est fort probable en tout cas » avance Gérard Rousselet, le propriétaire des lieux. « Son grand-père Charles Martel y a fini ses jours, son père Pépin le Bref y séjournait régulièrement comme il le fera également durant son règne, c’était son palais civil.  » En 754, le concile de Quierzy fait adopter la liturgie romaine et le chant grégorien. En 877, sous Charles le Chauve, c’est le fameux capitulaire de Quierzy qui instaure la féodalité. Voilà l’essentiel de l’héritage mérovingien et carolingien à Quierzy car, du château tel qu’il était à l’époque, il ne reste guère que les douves.
La demeure actuelle fut rebâtie au XVe siècle sur la forteresse des évêques de Noyon auxquels Hugues Capet avait cédé le domaine. Le château qui ouvre ses portes à l’occasion des Journées du Patrimoine reste cependant un bel exemple d’architecture médiévale : la tour Roland située à l’entrée du site est datée du XIIe siècle, elle se veut caractéristique du style carolingien et a été partiellement restaurée. Le jardin a été réaménagé par les propriétaires pour correspondre aux critères de l’époque, c’est-à-dire un clos utilitaire où es plantes alimentaires côtoient les herbes médicinales. Le rez-de-chaussée du logis est lui aussi resté dans son jus. Derrière une façade Renaissance, il propose la salle des Gens d’Arme ainsi qu’une magnifique chambre avec lit à baldaquin et tapisseries.


l'Aisne sur le net