agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Le magazine n° 202 est sorti

2014

Le magazine n° 202 est sorti

Publié le 22 avril 2014

Le magazine L’Aisne de mai-juin est sorti et prochainement distribué dans les boîtes aux lettres. www.aisne.com réserve à ses internautes des compléments d’information pour approfondir quelques-uns des sujets au sommaire de ce numéro.

>> En supplément à l’article Conseil départemental : mode d’emploi de la rubrique « pratique » (page 16)

Décret n° 2014-202 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l’Aisne paru au Journal Officiel de la République Française en date du 25 février 2014.

PDF - 73.6 ko
Décret no 2014-202 du 21 février 2014



>> En supplément à l’article Le petit guide du composteur de la rubrique « pratique » (page 17)

Vous souhaitez en savoir plus sur le compostage et les techniques de jardinage au naturel ? Cliquez ici pour ouvrir le « Guide du compostage à domicile et du jardinage au naturel » édité par le Conseil général, à retrouver également en page Environnement


>> En supplément à l’article De nouveaux bâtiments de la rubrique « grand format » (page 26)

Deux extensions de CFA programmées
Pour permettre l’ouverture de deux nouveaux Brevets de maîtrise à la rentrée prochaine, la Chambre des métiers et de l’artisanat de l’Aisne va réaliser d’importants investissements dans ses CFA de Laon et Château-Thierry.

La modernisation du CFA de Laon s’effectuera en deux étapes. En 2015, un nouveau bâtiment sera construit sur une pâture attenante. Cette extension regroupera le nouvel atelier de maintenance automobile, de 1 000 m2 contre 350 m2 seulement actuellement, et l’espace administratif et pédagogique. Objectif : rapprocher le corps professoral et l’administration pour une meilleure circulation de l’information.
Les locaux qui seront libérés grâce à cette extension seront réorganisés en 2016 pour régler des problèmes d’exiguïté. Par exemple les apprentis en coiffure pourront bénéficier de 3 salons de coiffure de 70 m2 chacun, contre deux actuellement de 50 m2. Une grande salle d’informatique et d’auto-formation sera créée pour l’ensemble des élèves. « L’utilisation des nouvelles technologies doit être davantage impliquée dans la pédagogie » souligne Franck Bachelet, Directeur des CFA de la Chambre des métiers et de l’artisanat de l’Aisne. Pour le moment la salle informatique est trop petite pour accueillir une classe entière de 28 élèves. Enfin, un foyer sera aménagé pour les apprentis dans l’ancien atelier de maintenance automobile. Ce lieu de détente pourra accueillir occasionnellement des petites cérémonies et manifestations telles que les portes ouvertes.
Ces travaux, d’un coût total de 4,5 M€, seront notamment subventionnés par le Conseil général de l’Aisne, à hauteur de 685 298 €.

Le CFA de Château-Thierry ne dispose pas pour le moment d’un espace spécifique dédié aux filières esthétique et cosmétique (CAP et Bac pro). Il était impossible d’ouvrir un brevet de maîtrise sans créer un espace dédié aux apprentis de cette filière en plein développement. Actuellement les apprentis utilisent le salon de coiffure pour leurs cours de pratique. Dans un même salon sont donc regroupés le matériel de coiffure et les tables de massage, ce qui est difficilement gérable sur du long terme. Toute l’organisation du CFA va pouvoir être repensée grâce à la future extension. « Le CFA castel a vocation à devenir un pôle d’excellence en esthétique. Or aujourd’hui l’organisation n’est pas satisfaisante pour proposer des conditions de formation modernes et attractives. »
Le secteur de l’esthétique est porteur d’emplois. D’après les chiffres dévoilés par la Chambre des métiers et de l’artisanat, le nombre d’esthéticiennes en activité a été multiplié par 3 en 5 ans. Sans oublier les nombreuses installations d’auto-entrepreneurs dans des secteurs de niche comme l’onglerie ou le maquillage. « La clientèle masculine est en développement, ce qui ouvre de nouveaux marchés pour les salons » souligne Franck Bachelet, très optimiste quant à l’avenir de la filière. Le secteur va encore se développer, avec des emplois à la clef, d’où la nécessité de former des professionnels dès aujourd’hui.
L’extension castelle, d’un coût de 701 500 €, sera soutenue à hauteur de 105 225 € par le Conseil général.


CCI de France - Non aux idées reçues sur l... par CCI-France


l'Aisne sur le net