agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Les coteaux frais de l'Oise

Les coteaux frais de l’Oise

Fiche sitologique : Les coteaux frais de l’Oise amont

Au cours du temps, les eaux de l’Oise ont creusé la craie pour former une large vallée. Tout au long du cours d’eau, des affleurements crayeux sont apparus. Sur la partie amont de l’Oise, ces coteaux calcaires sont plus nombreux à partir de Guise. L’usage des coteaux a peu à peu évolué au cours de l’histoire récente, ce qui a eu un impact considérable sur leur végétation. Au début du XXème siècle, les coteaux crayeux étaient principalement utilisés comme pâtures pour les troupeaux et étaient constitués de pelouses sèches parsemées de quelques buissons. Après la seconde guerre mondiale, l’intensification de l’agriculture dans les zones de plaines a entraîné l’abandon progressif de l’élevage. Les anciennes pâtures cultivables ont été retournées et celles qui étaient non exploitables se sont transformées en bois. Au nord-ouest de Guise, les bois de pentes de Vadencourt forment aujourd’hui un milieu naturel à forte valeur patrimoniale pour la Thiérache.

PDF - 2.3 Mo
Fiche 8 : Les coteaux frais de l’Oise amont
juin 2005



l'Aisne sur le net