agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Nicolas de Condorcet

Nicolas de Condorcet

L’homme des Lumières

Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet, plus simplement connu comme « Nicolas de Condorcet », est né le 17 septembre 1743 à Ribemont et mort dans la prison de Bourg-la-Reine en 1794. Sa maison natale, sise au n°11 de la rue Condorcet, est aujourd’hui classée aux Monuments Historiques et fait partie du cercle des « Maisons des illustres ». « L’intérêt architectural de la maison en elle-même est modeste mais c’est un lieu qui porte une valeur historique considérable » concède Dominique Knockaert, président de l’association Condorcet. Rachetée en 1989 par la commune, la bâtisse abrite un musée inauguré en 2001 par l’ancien ministre Robert Badinter. Ce musée dédié à l’œuvre du célèbre philosophe et mathématicien a récemment fait l’objet d’une rénovation et présente aujourd’hui une scénographie des plus modernes. Sur le plan scientifique comme sur le plan des sciences humaines, l’héritage de Condorcet est considérable et le place très en avance sur son temps.
Abolitionniste convaincu de l’esclavage et de la peine de mort, il est également l’un des premiers à prôner l’égalité des sexes et l’instruction pour tous ainsi qu’à défendre la liberté de la presse. Marqué par une mère dévote et l’instruction qu’il recevra à Reims chez les jésuites, il sera par réaction parmi la première génération des « idéologues » dont la pensée se fonde sur le matérialisme antithéiste. Condorcet est surtout l’homme,qui mettra ses travaux mathématiques au service de la réflexion sociale en tant, que théoricien des systèmes de vote et de jury. Mis en disgrâce pour avoir vivement critiqué la constitution de 1793, il meurt en prison de façon non élucidée avant une probable condamnation à la guillotine.

Diaporama


l'Aisne sur le net