agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Partir en vacances malgré la perte d’autonomie

Le site www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr a fait le point sur les différents moyens de partir en vacances tout en étant confronté à une situation de perte d’autonomie.

Cela permet de répondre à plusieurs de vos besoins et attentes :


- Des lieux de vacances adaptés à l’accueil de personnes en perte d’autonomie

Le label d’État « Tourisme et handicap » développe une offre touristique adaptée et intégrée à l’offre généraliste. Ce label concerne l’offre d’hébergement, de loisirs et de restauration.
Concernant l’accès à votre lieu de vacances, des services de la SNCF sont conçus pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite (le service « Accès plus » ou le service d’accompagnement personnalisé des compagnons du voyage). Certaines compagnies aériennes proposent même des services d’accueil et d’accompagnement dans les aéroports.
La solution de l’hébergement chez des accueillants familiaux est aussi envisageable. Ces derniers reçoivent des personnes âgées ou handicapées chez eux et leur font partager leur vie de famille, moyennant rémunération.


-  Des aides et des soins au quotidien sur votre lieu de vacances

S’agissant d’aide dans les actes essentiels de la vie quotidienne, il est possible de bénéficier de l’APA sur votre lieu de vacances. Pour ce faire, il vous suffit de prévenir le service de votre département de votre départ et du besoin de prise en charge sur place.
Pour ce qui est d’une aide ponctuelle sur votre lieu de vacances (jardinage, ménage, etc.), il est possible d’employer quelqu’un directement en utilisant le CESU (Chèque Emploi Service Universel) ou de faire appel à un service d’aide à domicile prestataire sur place.
S’il est question de recevoir des soins, il faut contacter un SSIAD (Service de Soins Infirmiers A Domicile) ou alors un infirmier libéral.

-  Des séjours organisés

Des séjours sont aussi entièrement organisés tant au niveau local, avec les CCAS (Centres Communaux d’Action Sociale) ou des associations, qu’au niveau national, avec les caisses de retraite, le programme Seniors en Vacances de l’ANCV (Agence Nationale des Chèques Vacances), les Petits Frères des Pauvres ou encore le Secours Populaire.


-  Des solutions d’accompagnement pour les proches en perte d’autonomie pendant les vacances de leurs aidants

L’hébergement temporaire de votre proche dans un établissement ou chez des accueillants familiaux est une solution envisageable et tout à fait réalisable. Les résidents temporaires partagent la vie quotidienne des résidents permanents et sont accueillis dans les mêmes conditions.


-  Des solutions pour partir en vacances avec vos proches en perte d’autonomie

De nombreuses initiatives ont vu le jour ces dernières années pour répondre à ce besoin. Il existe de nombreuses offres, comme les séjours vacances-répit Alzheimer proposés par l’association France Alzheimer aux personnes malades et à leurs proches ou alors les villages vacances répit famille de l’association Vacances répit familles. Ces séjours sont le plus souvent organisés par des associations dans des lieux adaptés pour recevoir des personnes en perte d’autonomie.


-  Des solutions pour partir en vacances lorsqu’on vit en maison de retraite

Si vous vivez dans une maison de retraite, vous avez le droit de vous absenter pour des vacances. Pour savoir quelles sont les modalités de facturation prévues dans le cadre d’une absence pour convenance personnelle, consultez les informations inscrites dans le contrat de séjour que vous avez signé lors de votre entrée dans l’établissement.


-  Suspendre les aides à domicile pendant la durée de vos vacances

N’oubliez pas de prévenir de votre absence les intervenants qui viennent à votre domicile ainsi que le service APA de votre département.

Voir en ligne : Plus d’informations sur www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr


l'Aisne sur le net