agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Réunion de l’assemblée départementale ce 9 avril

Publié le 9 avril 2018

Ce matin, les élus du Conseil départemental ont décidé, pour la 4e année consécutive, de ne pas augmenter le taux d’imposition sur le foncier bâti. Le dossier de l’exploitation de la décharge d’Allemant et la maîtrise du développement de l’éolien ont été au cœur des débats. Des moyens supplémentaires sont alloués pour l’aide au répit des personnes soutenant un proche en perte d’autonomie.

Maintien du taux d’imposition

Chaque année, l’assemblée départementale vote le taux de la taxe sur le foncier bâti. Conformément à son engagement, le président du Conseil départemental, Nicolas Fricoteaux, a proposé le maintien du taux à 31,72%. L’assemblée l’a approuvé à l’unanimité.

Exploitation de la décharge d’Allemant
Le 23 mars dernier, le Préfet de l’Aisne a annoncé l’autorisation d’exploitation du centre de stockage de déchets d’Allemant. L’Assemblée départementale est de longue date opposée à ce projet d’extension. Un nouveau vœu a été déposé pour rappeler « sa ferme opposition, considérant le réservoir de biodiversité que représente ce site dédié à l’extension de l’équipement, et par ailleurs, au regard des nuisances que celui-ci a déjà générées depuis de longues années et que les populations limitrophes ne peuvent davantage supporter ». Les élus départementaux demandent, à l’unanimité, la suspension de cette décision et l’examen d’autres possibilités de traitement des déchets existantes à l’échelle régionale. Le Département va également poursuivre ses actions en vue de réduire le volume des déchets ménagers.

Pour une maîtrise concertée de l’éolien
Face au nombre annoncé de nouveaux projets éoliens partout dans l’Aisne, les élus du Département ont partagé leur inquiétude. Ils ont interpellé le Préfet de l’Aisne pour qu’une commission de concertation soit mise en place, « seul gage d’un développement concerté et maîtrisé de l’éolien  ». Nombre de Conseillers départementaux sont aujourd’hui inquiets quant à la densité des éoliennes sur certains territoires. Un vœu a été déposé. « Il ne s’agit pas de se prononcer contre l’énergie éolienne mais de demander une maîtrise concertée des projets  » a conclu le Président.

Soutien au répit des aidants
L’assemblée a approuvé le financement de places d’hébergement temporaire et de places d’accueil de jour pour les personnes en perte d’autonomie. Objectif : permettre aux « aidants » (proches de personnes en perte d’autonomie) de souffler, pour quelques heures ou quelques jours, pour faire leurs courses, partir en vacances ou se faire soigner. Ces places permettent d’offrir un répit aux aidants tout en favorisant le maintien à domicile des seniors.