agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

Thierry Ghewy : l’agriculture de conservation

« L’agriculture de conservation permet d’allier rendements, respect de l’environnement et économies. » Thierry Ghewy, exploitant agricole grandes cultures à Craonne.

Modifier ses pratiques pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement : c’est le credo de Thierry Ghewy. De 2003 à 2012, sa ferme est pilote pour la réduction de produits phytosanitaires. En 2001, il se lance dans l’agriculture de conservation qui repose sur 4 grands principes : travail minimum du sol ; couverture permanente des sols ; rotation longue et diversifiée ; réduction des intrants chimiques. « C’est une voix intermédiaire entre agriculture classique et biologique. Je maintiens les rendements tout en améliorant la qualité des sols et de l’eau. »
Pour échanger autour de ces pratiques, il crée en 2012 « Sol, agronomie et innovation ». « Notre association rassemble aujourd’hui près de 90 adhérents, dont 58 axonais, et sert de support à la formation et aux recherches scientifiques  » explique ce pionnier de l’agriculture de conservation.