agrandir le texte réduire le texte imprimer la page

« Un budget volontariste et de combat »

Publié le 21 mars 2018

Le budget départemental a été approuvé à hauteur de 632,7 M€. 2018 s’annonce comme une année charnière : face à la hausse des dépenses sociales le Département doit retrouver des marges de manœuvre pour poursuivre ses missions de service public.

Lors du débat d’orientations budgétaires en février dernier, les Conseillers départementaux avaient longuement échangé sur les contraintes rencontrées par le Département et le contexte financier avec lesquels le Département doit composer afin de poursuivre son action de proximité.

Lundi, le mot « contraintes » était à nouveau sur toutes les lèvres. Le constat est partagé sur l’ensemble des bancs de l’assemblée départementale, toutes sensibilités confondues : « nous ne pourrons poursuivre qu’à la condition d’une plus grande équité entre les Départements, et à celle de davantage de solidarité nationale à l’égard des territoires les plus en difficulté » explique Nicolas Fricoteaux, Président du Conseil départemental de l’Aisne.

Assumer les dépenses sociales

« Même contraint, ce budget donne corps à d’ambitieux projets que nous mènerons en commun avec les communes et leurs groupements, afin d’apporter aux territoires les équipements structurants dont ils ont besoin. Il maintient également à un très haut niveau nos interventions en matière de solidarités humaines pour accompagner les familles les plus fragiles » a résumé le Président Fricoteaux.

Le budget 2018 présente un niveau d’investissement impacté par la croissance des dépenses sociales. Néanmoins il permet de financer les actions de solidarité, d’éducation, d’investissement, d’aménagement et d’animation du territoire que le Département mettra en œuvre en 2018.

Refuser de baisser les bras

« Je qualifierai ce budget 2018 comme étant un budget volontariste et de combat. Volontariste car, malgré les contraintes, nous continuons à moderniser notre département : fibre optique, voirie, équipements pour l’éducation et la culture. Budget de combat enfin, car il exprime la détermination des élus de la majorité qui refusent de baisser les bras face à la contrainte. »

Pour sortir de l’impasse budgétaire, Nicolas Fricoteaux a exposé son plan d’actions :

  1. A court terme, au sein du Département : baisse des dépenses de fonctionnement ;
  2. A moyen terme avec l’ADF (Association des Départements de France) : faire adopter des dispositifs de péréquation et fédérer les Départements sur la question du financement des AIS (allocations individuelles de solidarité), des MNA (mineurs non accompagnés) mais aussi, de manière plus générale, sur le règlement de l’inégalité des ressources entre eux ;
  3. A long terme à l’échelle nationale : proposer au gouvernement un « plan Marshall » pour la ruralité pour redonner de l’attractivité aux territoires ruraux et en particulier à notre Département.

Ces propositions ont été partagées par l’ensemble des élus, toutes sensibilités confondues. Tous ont exprimé leur inquiétude quant à l’avenir du Département et demandent à l’État les moyens de maintenir l’intervention de la collectivité, dans l’intérêt de l’Aisne et de ses habitants.

PDF - 2.6 Mo
Présentation du budget 2018

Le budget : chiffres clefs

  1. Budget global : 632,7 M€
  2. Section de fonctionnement : 545,4 M€
    Dont
    • 364 M€ pour l’action sociale et la prévention médico-sociale (71,5% du budget)
    • 30,6 M€ pour l’éducation
    • 20,4 M€ pour les réseaux et infrastructures routiers
    • 21,4 M€ pour le SDIS (service départemental d’incendie et de secours)
  3. Section d’investissement : 87,3 M€
    Dont :
    • 4,4 M€ pour des travaux de modernisation dans les collèges
    • 22,5 M€ pour le programme d’amélioration des Routes départementales
    • 10,3 M€ pour des travaux routiers portés par d’autres collectivités
    • 0,9 M€ pour les travaux d’aménagement des Véloroutes et Voies vertes de l’Aisne
    • 2 M€ pour accompagner le Déploiement du très haut Débit
    • 125 500 € pour la téléphonie mobile