agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Une tourbière alcaline

Une tourbière alcaline

Fiche sitologique : Une tourbière alcaline au centre des Marais de la Souche

En limite de la grande plaine crayeuse et des collines du Laonnois, les Marais de la Souche s’étendent entre Samoussy, Sissonne et Vesles-et-Caumont.

La vallée de la Souche, occupée par des dépôts tourbeux accueille une vaste tourbière alcaline, aujourd’hui considérée comme l’une des plus grandes tourbières des plaines du nord de la France. Les étangs de Liesse-Notre-Dame, au coeur de cette aire marécageuse, témoignent de la richesse écologique, floristique et faunistique, mais aussi humaine, de cette tourbière.

Les paysages sont marqués par la présence humaine. Car c’est non seulement le témoin d’une activité ancienne, l’extraction de la tourbe et le pâturage ; mais aussi le lieu privilégié d’activités plus récentes comme la chasse ou la pêche en étangs.

PDF - 3.9 Mo
Fiche 7 : une tourbière alcaline
juin 2005



l'Aisne sur le net