agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Valorisation touristique de la randonnée

Valorisation touristique de la randonnée

L’Aisne, territoire vert, possède un environnement de qualité et des paysages attrayants. De quoi être un formidable terrain de jeu pour la randonnée, le loisirs favori des Français.

La collectivité a pour compétence d’élaborer, de gérer, d’animer et de valoriser le réseau d’itinéraires de randonnée, en partenariat avec les collectivités locales et les associations, dans le cadre d’un Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR). Le Conseil départemental mène une politique ambitieuse de développement de la randonnée qui a permis de mettre en place un maillage important de circuits au cœur du territoire.

Le Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR) regroupe les outils d’organisation et de développement économique du tourisme local qui permettent de favoriser la découverte de sites naturels et de paysages ruraux en menant des actions sur la continuité des itinéraires et sur la conservation des chemins.

L’Aisne compte un réseau de plus de 2 400 km d’itinéraires pédestres, équestres et VTT inscrits au PDIPR. Cette armature a permis de créer plus de 300 circuits de randonnée, qui représentent plus de 2 000 km de chemins valorisés.


La randonnée vecteur de développement

La randonnée pédestre, la marche à pied, la promenade… qu’elle soit quotidienne ou dominicale… qu’elle soit sportive ou familiale… est la première activité de loisirs des Français et des touristes en séjour dans un hébergement touristique. Développer la randonnée, c’est donc offrir un socle de services qui touchera en même temps les habitants de l’Aisne et les touristes en séjour dans le département.
Cette activité représente aussi un potentiel économique important. Une étude d’Atout France a établi que les Français en séjour pratiquant la randonnée dépensaient 36 € par jour pour l’hébergement et la nourriture, et 15 € par séjour pour l’achat d’équipements et de documents de randonnée.
La randonnée est aussi un instrument pour structurer le territoire. Par sa nature, elle permet de relier entre eux des points d’intérêt marquants : lieux de visites, points de vue, monuments… Elle permet aussi de diluer les retombées économiques sur le territoire, notamment pour les hébergements et la restauration.


Une action qui trouve son sens dans de forts partenariats

Le Conseil départemental peut accompagner les projets d’aménagement et de promotion des sentiers de randonnée : aménagement de circuits accessibles aux personnes à mobilité réduite, édition et actualisation de guides de randonnées, études intercommunales ayant un lien direct avec l’aménagement d’un réseau de chemins de randonnée, balisage,...
L’Agence de Développement et de Réservation Touristiques (ADRT) travaille, quant à elle, à la promotion de la randonnée, en valorisant le territoire et les prestations touristiques proches des itinéraires de randonnée. Vous pouvez ainsi retrouver l’ensemble des circuits sur le site www.randonner.fr.
Un réseau dynamique d’associations et de professionnels travaille pour optimiser ce potentiel, à l’instar des communautés de communes qui réalisent l’entretien des circuits et des associations qui proposent des sorties et des sensibilisations à l’environnement, comme le Comité de la randonnée pédestre, le Conservatoire d’espaces naturels de Picardie ou encore le Centre Permanent d’Initiatives pour l’Environnement.


La mise en œuvre de la politique départementale de la randonnée

• De 1983 à 1994, élaboration du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnée (PDIPR). De nombreux chemins communaux ont été inventoriés par l’Association des Randonneurs Pédestres de l’Aisne (ARPA) devenue par la suite le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de l’Aisne (CDRPA),
• adoption du PDIPR en 1994,
• signature de la charte départementale de valorisation de la randonnée en 1996,
• réalisation et diffusion d’une collection départementale de topo-guides dès 1997,
• diffusion de supports et de produits touristiques liés à la randonnée à partir de 2003, et mise en œuvre d’actions innovantes autour de la randonnée dans le cadre d’un partenariat transfrontalier associant l’Aisne, le Nord et le Hainaut belge, comme www.randofamili.com en 2013,
• mise en œuvre d’une politique de développement des voies vertes : avec la Voie verte de l’Ailette (tronçons ouverts en 2009 et en 2013) et l’Axe vert de Thiérache (tronçons ouverts en 2013 et 2014),
• mise en service du chemin de halage le long du canal de la Sambre à l’Oise, de Quierzy à Ribemont (35 km), en 2012 et 2014,
• réalisation de nouveaux guides interactifs et d’un formulaire en ligne et géolocalisable pour recueillir les remarques des randonneurs en 2016.

Voir en ligne : Découvrir les itinéraires de randonnée sur randonner.fr


l'Aisne sur le net