agrandir le texte réduire le texte imprimer la page
Violences conjugales : en parler et agir

Violences conjugales : en parler et agir

En France, en moyenne, une femme décède tous les 2,5 jours sous les coups de son conjoint et un homme tous les 14 jours.

En 2013, l’étude nationale sur les morts violentes au sein du couple réalisée par le Ministère de l’Intérieur recense 146 homicides : 121 femmes victimes et 25 hommes victimes. En moyenne une femme décède tous les 3 jours et un homme décède tous les 14,5 jours. 13 enfants sont également décédés. En incluant les suicides des auteurs et les homicides de victimes collatérales, ce sont au total 221 personnes qui sont mortes, soit 23 de moins qu’en 2012.(1)

En 2014, dans le département de l’Aisne :

- la police a enregistré 557 procédures dont un homicide et 93 mains courantes. La gendarmerie a suivi 583 affaires de violences conjugales dont 2 homicides et les victimes étaient 523 femmes,
- les services ont enregistré 4 décès (2 hommes et 2 femmes) et 3 homicides et une tentative d’homicide,
- 238 femmes victimes de violences conjugales ont été suivies par le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles de l’Aisne (CIDFF02) et 97 par l’Association Départementale d’Aide aux Victimes et de Médiation de l’Aisne (ADAVEM02),
- 102 femmes et 97 enfants ont été hébergés dans les structures d’hébergement d’urgence,
- entre le 1er janvier et le 31 octobre 2014, le 3919(2) a reçu 834 appels en Picardie, dont 247 dans l’Aisne.(3)

Les violences conjugales peuvent prendre plusieurs formes : psychologique (insultes, humiliations, chantage, scènes de jalousie, isolement, séquestration, etc.), physique (coups, gifles, brûlures, tentative d’étouffement ou de strangulation, etc.), sexuelle (relations et pratiques sexuelles forcées, viols, contrainte de voir des images pornographiques, etc.) et économique (privation des biens et des moyens, détournement et vol de documents personnels ou officiels, etc.).

Vous êtes victime de violences ou quelqu’un de votre entourage BRISEZ LE SILENCE. Face aux violences libérons la PAROLE…Nous pouvons TOUS vous aider !

Un numéro national unique destiné
aux victimes ou témoins de violence :
le 3919

Attention : cette plateforme ne traite pas les situations d’urgences.
Appel anonyme et gratuit, l’appel ne figurera pas sur votre facture de téléphone.
Du lundi au vendredi de 9h à 22h, samedi, dimanche et jours fériés de 9h à 18h.
Depuis en poste fixe ou un mobile.

Site du gouvernement http://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/

En cas d’urgence

Appelez police secours au 17 ou le 112 depuis un portable.
Hébergement d’urgence : composez le 115.

Si vous êtes victimes de violences conjugales :

• Allez au commissariat de police ou à la gendarmerie. Vous pourrez porter plainte afin d’enclencher une action judiciaire contre l’auteur des violences, si nécessaire y signaler votre départ du domicile conjugal ainsi que les circonstances, sans être obligé de mentionner votre nouvelle adresse.
• Faites pratiquer un examen médical au service d’urgence de l’hôpital le plus proche ou par un médecin pour faire constater les traces de coups, de blessures et les traumatismes psychologiques et établir un certificat médical.
• Entreprenez une procédure en requête d’urgence auprès du juge aux affaires familiales afin d’obtenir à titre provisoire l’autorisation de résidence séparée (cette autorisation concernant également les enfants mineurs).
• En fonction de vos ressources, vous pourrez bénéficier d’une aide juridictionnelle partielle ou totale.

Où s’adresser ?

Un réseau départemental a été créé pour lutter contre les violences conjugales et accompagner les victimes.

- Les services de police (gendarmerie ou commissariat) accueillent, soutiennent, informent les victimes et les aident à constituer les éléments de preuves nécessaires à la défense de leurs droits.
Les services procèdent à l’audition de la victime et de l’auteur des faits. Ils assurent l’enquête judiciaire. Ils informent la victime sur ses droits et l’orientent vers les associations d’aide aux victimes.
- Un accueil de jour pour accueillir, informer et orienter situé 52, avenue du général de Gaulle à Soissons. Ouvert du Lundi au dimanche de 10h à 16h sans RDV, téléphone 03.23.55.66.33.
- Les services de santé : votre médecin traitant ou les urgences des services hospitaliers où vous pouvez être reçu 24 h/24 pour des soins urgents, qui pourront vous entendre, vous aider et vous adresser à des services spécialisés.
- Les tribunaux de Grande Instance où peut être saisi le juge aux affaires familiales pour obtenir à titre provisoire et en urgence l’autorisation de résidence séparée.
- Des associations d’aides aux victimes : ADAVEM02 - Association Départementale d’Aide aux Victimes et de Médiation de l’Aisne 03.23.20.65.61 (sur rendez-vous), CIDFF02 – Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles de l’Aisne 03.23.79.30.14 (sur rendez-vous).
Les consultations sont gratuites et confidentielles.

Permanences des associations
ADAVEM02 – Association Départementale d’Aide aux Victimes et de Médiation de l’Aisne. Prendre rendez-vous au secrétariat au 03.23.20.65.61

Laonnois
Maison de la médiation
9, place du parvis (Laon)
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Lundi : 14h - 17h
Jeudi au vendredi : 9h - 12h

Chauny
Gendarmerie de Chauny
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Lundi après-midi

Espace des services publics de Chauny
160, Boulevard de Bad Köstritz
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Mardi : 9h - 12h
Mercredi : 9h - 12h, sauf le dernier mercredi du mois.

Tergnier
Centre municipal de Tergnier
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Mercredi après-midi

Sud de l’Aisne
Communauté de communes de Château-Thierry
9 rue Vallée
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Mardi : 9h - 12h / 13h30 - 17h30

Centre social La Rotonde de Château-Thierry,
rue Robert Lecart
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Jeudi matin

Commissariat de Château-Thierry
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Jeudi après-midi

Saint-Quentinois

Palais de Fervaques - Rez-de-chaussée (aile droite), à Saint-Quentin
rue Victor Basch
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Du lundi au jeudi : 9h-12h / 14h-17h30.

Soissonnais

Centre social de Presles à Soissons
17, avenue Robert Schuman
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Mercredi et vendredi matin 9h - 12h

Commissariat de Soissons
Vendredi après-midi

Palais de justice de Soissons (bureau victime)
76 rue Saint Martin
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Lundi 9h - 12h / 13h30 - 17h

Villers-Cotterêts
au Centre Communal d’Action Sociale
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Mardi après-midi

Thiérache

Centre Communal d’Action Sociale d’Hirson
55 rue de Lorraine
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Du lundi au jeudi : 9h-12h / 14h-17h30.

Guise
Mairie de Guise
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Mardi après-midi

Vervins
Mairie de Vervins
Sur rendez-vous 03.23.20.65.61
Mardi après-midi

CIDFF02 – Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles de l’Aisne

Pour les entretiens d’information juridique et le soutien psychologique, prendre rendez-vous au 03.23.79.30.14.

Laon
Maison de l’Emploi et de la Formation
4, rue Carnot
Sur rendez-vous
Tél : 03.23.79.30.14.
Jeudi matin

Chauny
Espace des services publics
160, Boulevard de Bad Köstritz
Sur rendez-vous
Tél : 03.23.79.30.14.
Mardi matin

Sud de l’Aisne
Communauté de communes de Château-Thierry
9 rue Vallée
Mercredi de 9h-12h / 13h30-16h30
Sur rendez-vous
Tél : 03.23.79.30.14.

Saint-Quentinois
Lundi au point info droit à St-Quentin
Mardi après-midi au Centre Communal d’Action Social de Bohain-en-Vermandois
Sur rendez-vous
Tél : 03.23.79.30.14.

Soissons
Jeudi après-midi au centre social de Presles
17, avenue Robert Schuman
Sur rendez-vous
Tél : 03.23.79.30.14.

La Thiérache
Sur rendez-vous
Tél : 03.23.79.30.14.

(1) : Source : étude du Ministère de l’Intérieur, 2013.
(2) : Plateforme d’écoute, d’information et d’orientation aux victimes de violences et aux témoins de violences.
(3) : Source : Préfecture de l’Aisne, dossier de presse du 5 juin 2014.


l'Aisne sur le net