Publié le 24 mai 2019 - Mis à jour le

Budget 2022 du Département : l’investissement en hausse de 20 M€ !

Le budget primitif s’élève à 686 M€. Plus de 71% des dépenses de fonctionnement sont consacrés à l’action sociale, cœur de compétence des Départements. En dépit du contexte budgétaire, le Département de l’Aisne confirme et amplifie son effort pour le développement du territoire avec 75,2 M€ d’investissements inscrits au budget 2022.

budget-2022-vote-session-assemblée-départementale-4-avril-2022

Inflation (énergies, carburant…), revalorisation salariale à venir, coût des matériaux… les contextes national et international ont pesé sur les échanges au sein de l’assemblée départementale à l’occasion du vote du budget primitif 2022. Néanmoins, tous les regards sont tournés vers l’avenir, avec volontarisme et optimisme. « Dès le début de cette année, j’avais fixé un cap, celui de l’innovation, exprimée sous toutes ses formes, qu’elle soit sociale, environnementale ou bien numérique » a résumé le président du Conseil départemental, Nicolas Fricoteaux.

 

La solidarité humaine, renforcée et innovante

71% du budget est dédié à l’action sociale (406 M€), sur un territoire marqué par des problématiques de pauvreté et de chômage. « Comme je m’y étais engagé, les solidarités humaines sont et restent la clé de voûte de l’action de la collectivité. Aider les publics les plus fragiles, c’est redonner la dignité, l’espoir et l’envie d’avancer à des personnes qui traversent des moments difficiles et qui ont besoin de la solidarité collective. »

Le Département développe des solutions innovantes au service des publics plus fragiles. « Nous œuvrons pour une société plus inclusive pour les personnes handicapées, une société qui accompagne les seniors, qui propose des contrats pour les personnes en recherche d’emploi dans les secteurs de l’aide à domicile par exemple » a rappelé le Président Nicolas Fricoteaux. « Nous devons proposer des parcours qui conviennent à chacun, en réflexion avec la personne accompagnée permettant un retour à l’emploi et dans la vie sociale. »

 

Un projet offensif, cohérent et réaliste

Après un pic historique en 2021 (+26,4%) lié à une embellie du marché de l’immobilier, les DMTO (droits de mutation à titre onéreux) sont en forte baisse (-9,9%) passant de 58,4 M€ à 52,6 M€. Ces recettes restent néanmoins supérieures au niveau des années précédentes (46,3 M€ en 2019 et 46,2 M€ en 2020).

Les élus départementaux ont approuvé un budget à 686 M€ basé sur des prévisions prudentes et intégrant une reprise anticipée des résultats 2021 afin d’équilibrer recettes et dépenses, sans alourdir la dette. Objectif : retrouver la trajectoire budgétaire vertueuse d’avant la crise sanitaire. « La dette serait de nouveau stabilisée en 2022 après le rebond de 2020 lié à la crise covid qui a nécessité un emprunt exceptionnel de 10,8 M€. Au regard de la moyenne nationale, l’encours de la dette par habitant reste lourd, ce qui contraint notre capacité à agir » rappelle Nicolas Fricoteaux.

Pour les Axonaises et les Axonais, je vous propose donc un projet offensif, cohérent et réaliste : offensif parce que le Département, acteur indispensable de la relance, montre qu’il est plus que jamais au cœur du développement du territoire ; cohérent parce que l’ensemble des actions s’inscrivent dans le cadre de la solidarité, qu’elle soit territoriale, humaine, économique ou sociale ; réaliste enfin, parce qu’il tient compte des incertitudes qui pèsent sur le budget tout en visant l’objectif de maîtrise de la dette.  

75,2 M€ d’investissements pour des projets nouveaux

En 2022, les dépenses d’investissement s’élèvent à 113,6 M€ dont :

  • 8,7 M€ de reports d’investissements des années passées,
  • 29,7 M€ de remboursement d’emprunts,
  • 75,2 M€ de financement de projets nouveaux.

Des moyens supplémentaires sont notamment dédiés à :

  • l’enseignement 18,3 M€ (+9,1%)
  • la voirie 30,5 M€ (+6%)
  • la culture / vie sociale / sports / jeunesse 4,5 M€ (+3,2 %)

Ainsi, le Département confirme et amplifie son effort pour l’investissement. L’enveloppe dédiée aux projets nouveaux est en hausse de 20,1 M€ pour atteindre 75,2 M€ répartis comme suit :

  • 40,2 M€ pour les investissements propres au Département : 18,7 M€ pour la voirie départementale, 14,1 M€ pour les collèges, 7,4 M€ pour les bâtiments départementaux
  • 35 M€ pour les investissements portés par des tiers : 10 M€ pour la voirie non départementale et 25 M€ pour les équipements non départementaux.

En 2022, des projets d’ampleur vont se concrétiser pour le développement du territoire :

  • le plan informatique 2020-2022 (3,1 M€) avec le renouvellement des PC des agents du Département, le passage aux portables, aux doubles écrans, l’équipement mobile pour le télétravail et l’équipement des assistants familiaux, sans oublier le Plan ENT24 dans les collèges (2,4 M€)
  • les travaux dans les bâtiments du Département (5,1 M€) et dans les collèges (13 M€), avec notamment les collèges de Condé-en-Brie, Corbeny, Guignicourt et Vervins (internat) ; et dans les bâtiments et sites culturels (1,6 M€) avec notamment l’abbaye de Vauclair, le château de Fère-en-Tardenois et le Musée de la Résistance et de la Déportation de Picardie de Tergnier
  • les travaux sur les routes départementales (18,7M€) avec la rénovation d’ouvrages d’art (pont de Vaux à Laon, ponts de Seraucourt, Epieds, Bourg-et-Comin) et le contournement de Villers-Cotterêts, l’aménagement des véloroutes, les grosses réparations de chaussées….

Documents du compte administratif 2020

 

Documents de synthèse parus en 2021

 

Documents des budgets primitifs 2021

 

Documents des décisions modificatives 2021

 

Documents des budgets primitifs 2020

 

Documents de synthèse parus en 2020

 

Compte administratif 2019

 

Documents de synthèse parus en 2019

 

Compte administratif 2018